Adopter un chien, par ou commencer ?

Vous aimeriez adopter un chien mais ne savez pas par où commencer ?
Voici un petit guide pratique afin de bien vous outiller. Les deux premières étapes sont de bien choisir la race de votre futur compagnon et de ou acheter votre chien. Alors commençons par le commencement.

Choisir la race

Certain vous diront que le choix de la race d’un chien n’aura pas d’impact, mais c’est un bien gros mensonge. Effectivement, le caractère d’un chien ne dépend pas uniquement de sa race, mais on ne peut nier que celle-ci joue tout de même un rôle important.

Certaines races sont plus difficiles à éduquer, comme le Husky ou encore le Basenji, et ne sont donc pas toujours l’idéal pour la personne qui adopte un chien pour la première fois. D’autres races de chien sont créées pour le travail et nécessitent donc beaucoup d’activités mentales et physiques pour dépenser leur incroyable niveau d’énergie. Plusieurs types de chien ne sont pas faits pour une vie sédentaire, alors que d’autres seront heureux de passer des soirées sur le divan en votre compagnie. L’erreur que bien des gens font est d’adopter un chien selon son apparence.

Suis-je une personne au niveau d’énergie faible, moyen ou élevé ?

Assurez-vous d’adopter un chien dont le niveau d’énergie convient au vôtre. Si vous choisissez une race qui a trop d’énergie à dépenser et que vous n’êtes pas en mesure de subvenir à ses besoins, cela pourrait entraîner d’énormes problèmes de comportement tel que :

  • Destruction
  • Anxiété
  • Jappement excessif
  • Mutilation
  • Peurs ou phobies
  • Obsession

En faisant un choix éclairé, vous mettrez toutes les chances de votre côté
afin de prévenir ce type de problème !

Voici des exemples de chiens au niveau d’énergie faible :

  • Carlin
  • Basset hound
  • Terre-neuve
  • Pékinois
  • Danois

Ces chiens auront besoin d’environ 1h d’exercice par jour. Ce type de chien vous conviendra si vous êtes une personne de tempérament calme, ou encore si vous n’avez pas énormément de temps à consacrer à votre compagnon.

Voici des exemples de chiens au niveau d’énergie moyen

  • Berger de Shetland
  • Golden retriever
  • Labrador
  • Chihuahua
  • Bouvier bernois

Ce type de chien convient aux personnes actives qui aiment le plein-air. Ils auront besoin d’au moins 2 heures d’exercice physique ou mental par jour.

Voici des exemples de chiens au niveau d’énergie élevé.

  • Border collie
  • Husky
  • Jack russel
  • Berger australienPitbull
  • Beagle

Si vous optez pour un chien au niveau d’énergie élevé, assurez-vous d’être bel et bien en mesure de combler leurs besoins énergétiques, sinon le chien pourrait développer plusieurs problèmes de comportement. Ce genre de chien convient aux personnes très actives, ou encore à ceux qui ont envie de pratiquer des sports canins tel que l’agilité, le canicross, le freestyle etc.

Où adopter un chien ?

Malheureusement, au Québec il n’existe aucune loi concernant l’élevage canin et il revient donc à vous, futur propriétaire, de faire un choix judicieux et éthique et de bien choisir votre chien.

Élevage

Saviez-vous que le caractère de votre chien dépend entre autres de sa génétique ? Il faut en effet prendre le temps de bien se renseigner sur la provenance de votre chiot. Vous devrez donc être en mesure de faire la différence entre un élevage éthique et un élevage de « fond de cour », comme on peut entendre parfois.

Lors de l’achat de votre chien, il est important de poser certaines questions à l’éleveur afin de vous aider à déterminer si l’élevage en question est éthique ou non.

Voici quelques idées :

  • Demander à rencontrer les parents de de votre futur chiot. Il sera important de bien étudier leur personnalité. L’éleveur vous refuse cette demande ? Fuyez, ce n’est pas bon signe.
  • Demandez à voir où sont gardés les chiots. Assurez-vous que ceux-ci vivent dans un environnement salubre et stimulant, dans un endroit propre.
  • Demandez quelles méthodes l’éleveur a-t-il utilisé pour socialiser les chiots. Un éleveur consciencieux aura normalement déjà commencé la socialisation des chiots.
  • Vous pouvez également demander plus de renseignement sur la race. Un bon éleveur connaît la race de chien qu’il reproduit par cœur, notamment les qualités et défauts habituels propre à chaque race, etc.
  • Demandez si l’élevage détient certaine certification tel qu’Anima Québec
  • Demandez si les chiens sont enregistrés au CCC (Club Canin Canadien).
  • N’hésitez pas à demander à voir les certifications des tests de santé des parents que tout bon éleveur fait passer aux reproducteurs avant de les accoupler. Hanches, yeux, etc., il existe plusieurs types de tests à faire passer selon la race.

Un bon éleveur vous demandera également de signer un contrat stipulant que vous ferez stériliser et vacciner votre chiot. Si tous ces critères de base ne sont pas respectés, c’est très probablement parce que vous êtes tombé sur un élevage non-éthique ou encore sur une usine à chiot. Il ne vous reste plus qu’à faire demi-tour et chercher ailleurs ! Ces chiens seront plus enclins à de gros troubles de comportement dans le futur, sans compter d’éventuels problèmes de santé comme la dysplasie des hanches, etc. Il vaut mieux encourager des éleveurs qui connaissent leur métier ainsi que la race que vous recherchez.

Animalerie

Il est recommandé de vous tenir loin des animaleries qui vendent des animaux. Ces boutiques sont bonnes pour vous vendre des chiots non enregistrés, parfois croisés, au prix fort. La grande majorité du temps, ces chiens proviennent d’élevages très peu éthiques, car il faut savoir qu’aucun éleveur éthique n’acceptera de vendre des portées à des animaleries, puisque même le CCC leur interdit.

De plus, le fait que ces chiots aient vécu ne serait-ce que 2 semaines dans une cage où ils apprennent à y faire leurs besoins ne vous aidera pas dans l’apprentissage de la propreté. Ces chiots ne seront pas non plus socialisés, contrairement à ceux d’un éleveur éthique qui partent de chez lui sur de bonne base. La plupart du temps, ces chiots sont retirés à leur mère trop tôt afin qu’ils soient plus rapidement disponibles pour la vente. Un chiot retiré trop rapidement à sa mère sera à risque de développer des problèmes tels que l’anxiété de séparation.

Refuges

Les premiers mois après l’acquisition de votre chiot sont les plus importants et aussi les plus difficiles. Un chiot, c’est mignon, mais ça demande beaucoup de temps, d’énergie et de patience. Parfois, prendre un chien déjà adulte est la meilleure façon de commencer en douceur.

Les refuges sont une merveilleuse idée. La plupart du temps, ces chiens viennent avec une fiche descriptive et une évaluation complète du tempérament. Vous serez en mesure de savoir si le chien s’entend bien avec les autres chiens ou encore s’il est à l’aise avec les enfants ou les chats, par exemple, selon vos besoins. Cependant, sachez que ce n’est pas parce qu’un chien est adulte qu’il sera parfait, bien au contraire. Les refuges cachent parfois de beaux défis.

Adopter un chien sur internet

Adopter un chien sur internet peut se révéler être une bonne ou une très mauvaise idée. Tomber sur une famille qui tente de trouver une nouvelle maison à son chien déjà adulte est une chose. Tomber sur une petite annonce avec comme gros titre « Chiots pitbull x labrador à vendre, doit partir vite » en est une autre.

Les grosses usines à chiots se cachent souvent sous les petites annonces comme Kijiji. Sachez qu’un éleveur éthique n’a pas besoin de ce genre de site pour trouver des adoptants.  La plupart ont, en effet, une liste de réservation, parfois même avant la naissance des chiots. Il faut également faire attention aux particuliers qui tentent d’arrondir leur fin de mois en reproduisant leur animal. La plupart du temps, ces gens ne connaissent pas grand-chose au développement du chien.

Si après la lecture de cet article, vous ne vous sentez pas plus à l’aise de choisir vous-même votre futur compagnon, sachez que la majorité des éducateurs canins offre un service d’accompagnement.

Frédérique Tétro, Éducatrice Canine
Share This